Mathieu Quesnel

Mathieu Quesnel

Mathieu est né avec les pieds croches et les docteurs ont dû les lui casser pour les mettre dans le plâtre, ce qui a fait en sorte que toutes ses matantes l’ont beaucoup trop chouchouté dans les premiers mois de sa vie, et c’est pour cette raison que Mathieu a horreur des becs de rouges à lèvres aujourd’hui. Après une jeunesse passée à jouer à Zelda, il est parti habiter aux résidences du Cégep de Valleyfield pour le plus grand malheur de ses professeurs qui le voyaient arriver à ses cours en pyjama. Les coachs de l’équipe de football l'appelaient «Nuit étoilée» car c'était le nom de la teinture à cheveux que Mathieu avait acheté au Jean-Coutu à l'automne 1999. Il était le seul joueur de football à faire partie de la troupe de danse du cégep. Il a par la suite abandonné ces deux activités trop exigeantes pour se consacrer entièrement à sa vie de va-nu-pieds dans la Vallée de l'Okanagan. Heureusement, il s’est trouvé une blonde qui a su le ramener sur le droit chemin de la tenue vestimentaire acceptable. De fil en aiguille, Mathieu a développé un talent pour jouer la comédie (il est allé en cour deux fois pour des tickets de stationnement et il a gagné les deux fois). On ne saura jamais quelle drogue avait prise les juges du conservatoire, mais malgré deux scènes bourrées de cabotinages, Mathieu a été accepté dans ce prestigieux établissement. La suite de son parcours n’est qu’une affaire de chance. Même s’il réussit à gagner sa vie dans le milieu des arts, Mathieu doit composer depuis longtemps avec un immense regret : celui de ne jamais avoir réussi à convaincre un directeur de théâtre de programmer «Lama 2000», un spectacle rocambolesque qui met en scène un lama dans 2000 situations différentes.

Lire plus